Chez Faust

Autant le dire tout de suite : je ne suis pas un expert en visual novel, loin de là. Tsukihime, Narcissu, Katawa shôjo…et c’est à peu près tout. Comme pour les animes, j’ai des goûts très difficiles et je suis souvent rebuté par l’histoire (Saya No Uta) ou le graphisme ( le sanglot des cigales).

Pourtant, j’ai été rapidement séduit par Little Busters! (n’oubliez pas le point d’exclamation comme pour K-on !…hum)

Vous y incarnez Riki Naoe, un jeune orphelin dans sa vie insouciante de lycéen. Il est entouré d’un groupe d’ami très proche qui sont un substitut de famille pour lui.

Pour le reste, j’aurais du mal à vous décrire d’avantage l’histoire, je ne suis qu’au début du jeu (« seulement » 5 heures). Bon, comme c’est une production de Key (Kanon, Air, Clannad), je me doute qu’à un moment ou un autre la félicité éternelle laissera place à du mélodramatique.

Mais alors qu’est ce qui m’a poussé à passé des heures sur un jeu en anglais, à chercher la traduction d’environ 2 mots par page ?

L’ambiance !

Je suis peut être nostalgique de l’époque du lycée mais j’ai toujours adoré les histoires se déroulant durant cette période. Le monde de LB! est agréable, doux, mélodieux. Le principal problème de Niki et de ses amis (à mon avancement de l’histoire) est de trouver suffisamment de membres pour jouer un match de baseball. Pas de chômage, de guerre ou d’autres tracasseries du quotidien : Little Busters! est un jeu sympatoche.

Ajouter à cela des thèmes musicaux hyper accrocheurs et la présence de mini jeux (fait assez rares dans un VN) et vous obtenez une œuvre que je conseille à la fois aux amateurs du genre et aux néophytes.

Et comme des images valent mieux qu’un grand discours, take this :

C’est dingue qu’à l’époque de la PS3, on puisse autant aimer un mini jeu dont les résultats n’ont aucune influence sur l’histoire

Masato, le sidekick parfait : un idiot baraqué, bagarreur mais avec un cœur d’or

Kyosuke est le leader de la bande : il a des idées saugrenues parfois très drôles

Je l’avoue : j’ai craqué sur Rin. Une loli en total décalage avec le reste du monde dotée d’une doubleuse géniale.

Lui, je cherche toujours son apport à l’histoire…

Parce qu’un harem sans une fille maladroite, gourmande et nulle en sport, ça n’existe pas.
Saigusa qui concoure pour la pire coupe de cheveux de toute l’histoire des jeux vidéo !
Il fallait bien au moins une fille qui ait des gros seins !
Une coodere aussi intéressante qu’un coup de pied dans les couilles…
Sasami Sasasegawa : un nom grotesque que Rin aura bien du mal à prononcer.
Oui bon je sais, on est dans un jeu vidéo jap…mais vous allez pas me dire qu’elle a l’âge d’aller au lycée ?

Et pour finir, je tiens à remercier Sayu qui m’a fait découvrir cet excellent jeu !

Bienvenue chez moi !

septembre 2nd, 2010

Après maintes et maintes hésitations, j’ai  finalement décidé de lancer mon blog ! J’espère que les rares visiteurs qui tomberont ici par hasard apprécieront ce que j’y ferais.

Je tiens à remercier chaleureusement Sib qui m’a aidé (et qui m’aidera surement encore) à créer ce blog.

Pour le moment, j’ai quelques petites choses à faire plus importantes que de poster un « vrai » article.  Comme classer des petits poids par ordre de taille ou compter le nombre de feuilles dans un rouleau de papier toilette.

Mais ça viendra bientôt !

 

novembre 2017
L Ma Me J V S D
« jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Liens

  • http://myanimelist.net/profile/Faustt
  • http://twitter.com/Faust38
  • http://www.senscritique.com/faustt/

Sites amis

  • http://agnubisgnu.free.fr/
  • http://chroniques-d-un-newbie.over-blog.com/
  • http://jevanni.wordpress.com/
  • http://sacriledge.wordpress.com/
  • http://www.anime-kun.net/
  • http://www.my-bloglife.com/
Web Design Bournemouth Created by High Impact.
Copyright © Chez Faust. All rights reserved.